Garantie Sociale des Chefs d’entreprise : protégez vos revenus

Protection des dirigeants et salariés

Chloé Pelletier, Community Manager, Groupama S.A

8 juin 2017

Anticiper les risques est au cœur du rôle du dirigeant dentreprise. Contrairement aux salariés, les dirigeants sont rarement couverts en cas de perte de leur emploi. Conscientes de cette situation pouvait avoir des conséquences considérables dans la vie personnelle d’un dirigeant, les organisations patronales ont mis en place une solution permettant d’assurer l’avenir des dirigeants.

La prise en compte des cas de perte involontaire d’activité professionnelle
Contrairement aux salariés, les dirigeants mandataires sociaux ou dirigeants TNS n’ont pas le droit à l’erreur. En cas de perte involontaire d’emploi, à la suite d’une révocation du conseil d’administration ou d’une cessation d’activité sous contrainte économique (liquidation judiciaire, dissolution anticipée, restructuration, fusion ou cession de l’entreprise), les dirigeants ne peuvent prétendre à aucune indemnisation. Consciente de ce risque, les organisations patronales ont mis en place il y a 38 ans, une assurance en cas de perte involontaire d’emploi, la Garantie Social du Chef d’entreprise (GSC), pour les entrepreneurs et dirigeants d’entreprise.
En garantissant le maintien d’un certain niveau de revenu pendant une période définie, la GSC permet de transformer le risque de perte d’emploi en opportunité de rebondir.
La GSC permet de percevoir une indemnité de perte d’emploi, calculée sur la base des revenus de l’année 1 et de bénéficier d’un accompagnement (coaching, accompagnement à la création d’entreprise, etc.) en vue de rebâtir un nouveau projet professionnel.

Le versement d’indemnités
Pour faire face à la perte d’activité, la GSC est une solution modulable.
Plusieurs choix d’indemnisation sont possibles. Par exemple, la garantie « tout entrepreneur » permet de percevoir une indemnité journalière pendant 12, 18 ou 24 mois selon l’option de durée choisie. Autre choix, la garantie « créateur/repreneur » permet aux dirigeants d’entreprise de moins de 3 ans qui ne s’accordent aucun revenu ou un revenu faible de percevoir une indemnité forfaitaire pendant un an.

Les services associés
La GSC accompagne les chefs d’entreprise pour rebondir. Des prestations complémentaires sont incluses telles que le remboursement de cotisations à leur Régime de retraite dans certaines limites ; un accompagnement pour les aider à rebâtir un nouveau projet et un aménagement des prestations en cas de retour à l’emploi.

En bref, la GSC c’est :
1) Un outil de maîtrise de risque : lorsqu’on entreprend, l’échec, l’insuccès de son entreprise, fait partie des risques.
2) Une indemnisation en cas de perte involontaire d’emploi pour les dirigeants.
3) Le choix entre différents niveaux d’indemnisation.
4) Des prestations supplémentaires automatiquement incluses dans la garantie pour rebondir.

Dans la même rubrique

Des bulletins de paie dématérialisés ?

Retour en images sur la loi El Khomri. Plus précisément sur la mesure portant sur la dématérialisation des bulletins de salaire.

Des outils collaboratifs complètement digitaux !

Quels sont les outils collaboratifs digitaux d’aujourd’hui ?

Share This