Assurance vie : allocation d’actifs, quand l’algorithme remplace l’humain !

Innovation, Protection des dirigeants et salariés

Chloé Pelletier, Community Manager, Groupama S.A

6 janvier 2017

L’intelligence artificielle prend le pouvoir en matière d’investissement. Des start-up proposent désormais une gestion automatisée et personnalisée des investissements sur les différents fonds financiers composant les contrats d’assurance vie à partir d’algorithmes. Elles ont pour ambition de démocratiser la gestion de fortune à moindre coût.

Ces algorithmes, bâtis sur des modèles mathématiques, permettent de connaître le profil de chaque client et de traiter des quantités de données financières, afin de proposer des investissements personnalisés et d’en déduire une allocation d’actifs optimale.

En d’autres termes, l’intelligence artificielle va vous proposer une stratégie de répartition des actifs financiers au sein d’un portefeuille. Le montant des fonds à investir est divisé entre des catégories d’actifs comme par exemple les actions, obligations, liquidités, etc.

Concrètement, l’épargnant répond à un questionnaire en ligne. En fonction des réponses obtenues, l’algorithme élabore une allocation d’actifs sur mesure. Ces sites simplifient la gestion en proposant un unique profil de gestion adapté aux attentes de l’épargnant. Selon l’évolution de la conjoncture, cette allocation d’actifs fait l’objet plusieurs fois par an de réajustements automatiques ou recommandés en fonction du contrat établi avec le site de gestion.

Si la gestion automatisée des assurances vies représente un avantage financier important pour les clients (jusqu’à deux fois moins chers que ceux en vigueur chez les conseillers ou en banque privée), il est sans doute trop tôt pour jauger la pertinence des conseils engendrés par les algorithmes et en mesurer les performances.
A l’heure où l’on parle d’uberisation de l’économie, voilà encore une activité que l’on croyait inamovible il y a quelques années. Preuve en est que quel que soit le secteur d’activité, la digitalisation est en marche. Les entreprises doivent dès à présent se poser les bonnes questions et prendre le virage du digital.

Ce qu’il faut en retenir :
1) Démocratiser la gestion financière avec une gestion conseillée ou déléguée en fonction de l’offre choisie.
2) Moins de frais qu’une gestion traditionnelle.
3) Une qualité de service à prouver pour devenir une tendance de fond.

Dans la même rubrique

Des bulletins de paie dématérialisés ?

Retour en images sur la loi El Khomri. Plus précisément sur la mesure portant sur la dématérialisation des bulletins de salaire.

Des outils collaboratifs complètement digitaux !

Quels sont les outils collaboratifs digitaux d’aujourd’hui ?

Share This