Allo, la nouvelle application de messagerie instantanée de Google remplacera-t-elle WhatsApp ?

Innovation

Chloé Pelletier, Community Manager, Groupama S.A

28 octobre 2016

En 2016, Facebook Messenger et WhatsApp ont dépassé le milliard d’utilisateurs. Difficile d’imaginer une autre application de messagerie les concurrencer. Google relève le défi avec son application Allo, disponible depuis le 21 septembre sur Android et iOS. Au-delà des fonctionnalités communes aux autres applications de messagerie, certaines fonctionnalités inédites permettent à l’application de se démarquer, en intégrant notamment des fragments d’intelligence artificielle.

Google Assistant
 Allo intègre « Assistant », successeur de « Google Now ». En pleine conversation, vous pouvez invoquer @google, comme s’il s’agissait d’un ami, pour lui demander par exemple, s’il y a des restaurants intéressants dans les environs.
Quoi de plus que Google Now ou Siri ? Google Assistant permet d’effectuer des recherches au sein d’Allo.
Plus la peine de jongler entre plusieurs applications pour effectuer une recherche.

Smart reply
La fonctionnalité Smart reply analyse le message reçu, contenu textuel ou photo, et suggère des réponses pré-écrites. Si quelqu’un vous envoie une photo de chat, Smart reply vous proposera alors un choix de réponse comme par exemple « Oh qu’il est mignon ! ». Vous n’avez plus qu’à valider. Si les choix de réponses ne conviennent pas, vous pouvez bien entendu rédiger votre propre message.

Inquiétudes quant à la confidentialité des données
Afin de pouvoir proposer certaines de ces fonctionnalités, Google a dû faire des concessions au niveau de la confidentialité. Alors que toutes les messageries tendent à adopter le chiffrement de bout en bout, Allo permet aux algorithmes de Google d’accéder aux messages une fois arrivés sur les serveurs. Google va également les stocker durablement jusqu’à ce que l’utilisateur les fasse supprimer manuellement.

Pour avoir droit au chiffrement de bout en bout, qui rend théoriquement les messages illisibles sur les serveurs de Google, les utilisateurs doivent se servir du mode dit « Incognito ». Allo n’est effectivement pas chiffré par défaut pour permettre à Assistant, son moteur d’intelligence artificielle, de proposer des conseils aux utilisateurs en fonction du contenu des messages.

Eviter aux utilisateurs de devoir utiliser une multitude d’applications est la nouvelle quête de toute la Silicon Valley, à la recherche de l’application unique. Reste à voir si Allo saura se rendre indispensable et ce malgré toutes les interrogations propres à son fonctionnement…
Pour bénéficier des atouts de cette application tout en un, il faut faire des concessions et pas des moindres. Les utilisateurs sont-ils prêt à sacrifier la confidentialité de leurs échanges pour profiter de ces nouvelles fonctionnalités ?

Ce qu’il faut en retenir :
1) Une application couteau suisse intelligente.
2) Google gardera par défaut tous vos messages échangés.
3) Nous attendons encore la version française de l’application et quelques ajustements techniques pour juger de la pérennité de l’application.

Dans la même rubrique

Des bulletins de paie dématérialisés ?

Retour en images sur la loi El Khomri. Plus précisément sur la mesure portant sur la dématérialisation des bulletins de salaire.

Des outils collaboratifs complètement digitaux !

Quels sont les outils collaboratifs digitaux d’aujourd’hui ?

Share This